Professionnels

Lutte biologique et lutte intégrée au service de la protection des plantes

intro professionnels
title line1
Les plantes subissent souvent des dégâts causés par des "ravageurs" tels que limaces, insectes, acariens ou encore mammifères et oiseaux. Insectes et acariens sont les plus importants et leur contrôle a souvent constitué une des préoccupations majeures des agriculteurs.
title line1

 

maisLes plantes peuvent aussi être attaquées par des "maladies" du fait du développement de bactéries, de champignons, de virus... Les ravageurs et les maladies constituent les "ennemis de cultures" que l'on appelle communément parasites.

Pour lutter contre ces ennemis de cultures, l'Homme a développé un ensemble de pratiques et de produits : rotations, techniques culturales, insecticides, acaricides, fongicides... Une utilisation irraisonnée des produits a eu, dans certaines situations, des conséquences inattendues telles que développement de phénomènes de résistance de la part des ravageurs, pollution de l'environnement...

Afin de limiter ces inconvénients, des recherches ont été menées sur l'utilisation d'organismes vivants pour protéger les plantes : c'est la "lutte biologique" dont les applications les plus répandues concernent les insectes et les acariens. La lutte biologique contre les maladies est encore, quant à elle, globalement à l'état d'expérimentation.

 

Aujourd'hui, les agriculteurs français protègent plusieurs milliers d'hectares de leurs cultures de maïs avec le traitement biologique anti-pyrale de Biotop.

​